...féminin sacré, masculin divin...

mais de quoi parle-t-on ?

Les énergies féminine et masculine, en ce qu’elles ont de plus sacré et divin, cohabitent en nous.

Dans notre société que ce soit du côté féminin ou du côté masculin les deux sont estropiés, les deux sont abimés et peuvent difficilement se réaliser. Que ce soit culturel ou du fait religieux, les clichés et les représentations factices sont légions ! Ce n’est malheureusement pas pour rien. On nous impose cela car cela fait partie d’un plan de gommage de l’être sacré que chacun est. Mais, vous avez sûrement remarqué que les genres se mélangent, les hommes se féminisent et les femmes se masculinisent. Chacun prenant ce qui fait la force de l’autre dans la sagesse et le respect. Cela permettrait l’équilibre et l’épanouissement interne de nos deux polarités, féminine et masculine. Cela pourrait bien être si cela, l’équilibre sacré.

 

Or tel n’est pas le cas ! Il est temps de nous reconnecter pleinement à nos énergies sacrées et d’être ce que nous devons être et pas ce que l’on souhaite que nous soyons ! Le féminin est beau et sacré. Le masculin est beau et sacré. Chaque énergie a besoin l’une de l’autre et ne peut exister l’une sans l’autre. Il ne s’agit pas d’égalité mais de complémentarité.

Le féminin sacré est la partie reliée à la mère. C’est la création, l’inspiration, la sensibilité et la douceur maternelle. Le féminin sacré c’est la Mère par excellence dans tout ce qu’elle porte comme symbolisme, rattachée au rythme même de la vie et de la nature. Elle est à l’écoute et possède une intelligence intuitive et émotionnelle. Elle est compassion pour tout être vivant car c’est elle qui ressent, elle est dans son cœur car elle le cœur même de notre être. Elle est Lumière. Elle est l’artiste qui crée. Tournée vers l’intérieur elle est le pont vers l’ âme, vers la guidance intérieure, vers le cœur. C’est l’essence même de la vie qui anime l’être. C’est elle qui nous permet aussi l’empathie et la compréhension des autres.

Le masculin sacré est la partie reliée au père. C’est l’action sereine et réfléchie, la protection et la sécurité. Le masculin sacré c’est le symbole du Chevalier, fort, courageux, protecteur des faibles et juste ; rattaché au matériel (dans son aspect action, volonté pas dans son aspect commercial de la matière). C’est celui qui osera être ce qu’il est en refusant le conditionnement. Il est celui qui prendra les décisions et celui qui sera au pouvoir (mais dans la justesse). Il est la force du bien. Tourné vers l’extérieur il est le pont qui nous conduit au «je » dans son espace défini du corps ; c’est lui qui prend la parole et qui de fait devient le «je» différencié des autres. Il permet l’ancrage dans la matérialité et la réalisation puissante de l’action. C’est lui qui est garant de notre respect, de notre force et de notre stabilité.

Que l’on soit né dans un corps de femme ou dans un corps d’homme nous possédons tous ces deux énergies,

et ce indépendamment de notre orientation amoureuse, évidemment.

 

Les deux énergies équilibrées permettent la pleine réalisation de l’être dans son intérieur comme dans son extérieur. Cela permet de se sentir bien en soi et hors de soi dans notre relation aux autres, dans nos interactions avec le monde matériel et spirituel. L’être peut, ainsi par exemple, créer (grâce à l’énergie féminine) dans la matière (grâce à l’énergie masculine). Ce qui était immatériel par la femme prend corps dans la matière par l’homme. L’homme est le gardien protecteur de la femme tandis qu’elle, elle est la source de vie, son cocon de douceur ; si la femme se sent en sécurité elle peut ouvrir pleinement son cœur et son inspiration grâce à l’homme qui lui apporte cette sécurité. Et l’homme fort de cet amour et grâce à la guidance de la femme peut agir de manière concrète dans une affirmation de l’être sereine et paisible. Se sentir aimé et guidé par le cœur le rend plus fort, sage et juste dans ses + versants prenant les pires aspects de l’autre !

 

Notre société cherche à détruire ces notions sacrées en nous faisant croire que ce rôle sacré de l’énergie féminine et de l’énergie masculine est un leurre. La société occidentale moderne contribue à la désacralisation de la Femme tout en contribuant à la désacralisation de l’Homme… ce qui est très nuisible ! Cela ne nous aide pas à équilibrer nos deux polarités et crée une forme de lutte permanente ! Or l’objectif n’est pas de lutter, mais unir… loin des clichés et des pressions sociales, loin de cette guerre imposée entre les deux énergies.

 

Pourtant si cet équilibre intérieur était atteint pour tout un chacun, les relations homme-femme dans notre société seraient saines et équilibrées également. Les femmes ne seraient ni humiliées, ni rabaissées par le simple fait d’être née dans un corps de femme. Et les hommes ne seraient plus relégués à un rôle ingrat d’égo-dominateur insensible par le simple fait d’être né dans le corps d’un homme. Il n’y aurait ainsi pas besoin de lois pour nous obliger à cette égalité car cela serait une évidence.

Les aspects féminins et masculins ont chacun leurs importances, leurs raisons d’être. Ils sont complémentaires…il n’y en a pas un meilleur que l’autre, il n’y en a pas un mieux que l’autre, plus souhaitable ou autre ! Chacun est nécessaire et nos deux polarités doivent s’unir de manière sacrée. Ils ne sont pas dans une lutte de ce qui est mieux ou meilleur mais dans une complémentarité saine. Chacun étant nécessaire et important pour l’autre. Chacun étant et devant être libre de ses aspirations profondes en harmonie.

Si l’énergie masculine devait être symbolisée au niveau énergétique elle serait positionnée dans les chakras racine, plexus et celui de la gorge :

 

  • Le chakra racine (1) nous relie à la terre, comme son nom l’indique c’est par lui que nous prenons racine, que nous sentons stable et en sécurité. Il est d’énergie masculine.

  • Le chakra du plexus solaire (3) est un centre qui permet aux idées, aux désirs et l’énergie de se manifester dans la matière. Il est action et expression. Il est d’énergie masculine.

  • Le chakra de la gorge (5) est masculin. Par le son les idées, émotions (etc.) prennent vie (que se soit par les mots, les cris, le chant, le rire etc.). Il est d’énergie masculine.

 

Si ’énergie féminine devait être symbolisée au niveau énergétique elle serait symbolisée par les 3 chakras suivants : sacré, cœur et 3ème œil :

 

  • Le chakra sacré (2) est le centre des émotions et le siège du plaisir. Il est dans la réception et d’énergie féminine.

  • Le chakra du cœur (4) est un centre réceptif il est le pont entre les chakras rattachés à la terre (les 3 chakras « inférieurs ») et les chakras rattachés « au ciel » (les 3 « supérieurs »). Il permet la réunion des deux aspects de notre vie terrestre : la matière et la spiritualité. Il est connexion et vie ; il est d’énergie féminine.

  • Le chakra du troisième œil (6) est situé au milieu du front et il est féminin. A travers lui nous réceptionnons car il possède la vision intérieure et de la perception extrasensorielle.

 

Le chakra coronal, au sommet de la tête, notre 7ème chakra, n’est ni féminin, ni masculin. Il est l’un et l’autre, il est l’unité des deux énergies. Il est au-delà de cette dualité homme/femme car il est relié au Divin.

  • s-facebook
  • Grey Instagram Icon